28 septembre – Faites retentir vos voix!

Demain, Mardi  le 28 septembre, aura lieu la 3ième et dernière rencontre «d’information» de l’Association pétrolière et gazière du Québec (APGQ). Elle se déroulera à l’Hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe, au 1 200 Johnson, à 19h.

Comme pour la rencontre tenue à Saint-Édouard de Lotbinière, l’APGQ fera tout pour contenir au maximum les interventions et questions du public. La rumeur court aussi à l’effet que seuls les résidents de la région pourront être de la «fête» mais que l’entrée et/ou le droit de parole sera carrément refusé à tous les autres.

En réponse à cette invitation sélective … mobilisons un maximum de gens afin de former un vaste « comité d’accueil » devant l’Hôtel des Seigneurs à Saint-Hyacinthe à 18h pour accueillir M. Caillé avec nos pancartes et des poignées dans le dos. (Consultez la carte pour s’y rendre…) – Invitons le plus de gens possible afin de porter haut et fort notre demande de moratoire et d’audiences génériques… Les gens de Saint-Hyacinthe comptent sur nous!

Il est temps que le Québec se réveille! Veillons-y!

Merci de diffuser largement cette invitation dans vos réseaux, vos sites internet, pages Facebook, Twitter et autres!

+++

Publicités

2 Réponses

  1. Lâchez pas la patate ! Et tenez-moi informé.

    A+

    septembre 27, 2010 à 3:10

  2. Lettre ouverte

    Québec, le 14 octobre 2010

    Gaz de schiste : les jeunes demandent un moratoire

    L’avenir énergétique du Québec est en pleine effervescence et les membres du Conseil permanent de la jeunesse (CPJ) s’y intéressent.

    Devant l’empressement du gouvernement et le tourbillon d’informations contradictoires et préoccupantes entourant l’épineux dossier des gaz de schiste, nous ne demandons qu’une chose : un moratoire.

    Nous nous adressons aujourd’hui au gouvernement pour qu’il mette un frein au mécontentement général exprimé de toute part et sur toutes les tribunes en proposant aux Québécois et Québécoises, une action responsable et respectueuse de l’ensemble de nos richesses naturelles et des citoyens!

    Loin de prendre position pour ou contre l’exploitation des gaz de schiste, nous tenons à faire valoir aux élus le bien-fondé de l’adoption d’un moratoire qui favoriserait une meilleure concertation entre les parties menant à une prise de décision réfléchie fondée sur le principe de précaution. Inscrite dans une démarche en développement durable, il en va du bien-être des générations actuelles et futures.

    Qui devra vivre avec les conséquences des actions posées, d’une manière prématurée, dans l’exploitation des gaz de schiste?

    Est-ce encore les jeunes qui en paieront le prix?

    LES MEMBRES DU CONSEIL PERMANENT DE LA JEUNESSE

    Andréanne Charron, Capitale-Nationale
    Éric Morin, Outaouais
    Geneviève Dallaire, Mauricie
    Isabel Rioux, Côte-Nord
    Marc-Antoine Jetté, Abitibi-Témiscamingue
    Nicolas Rousseau, Estrie
    Josiane Landry, Laurentides
    Carmen-Gloria Sanchez, Montréal
    Alexandre Léger, Montréal
    Martin Sigmen, Capitale-Nationale
    Jean-Pierre Lord, Montréal
    Minh-Tâm Trân, Montréal
    Véronique Martel, Montréal
    Charles Vincent, Centre-du-Québec

    Malgré l’intention du gouvernement provincial d’abolir le CPJ, les membres du Conseil permanent de la jeunesse sont demeurés actifs et veillent toujours à promouvoir et à défendre les intérêts des jeunes du Québec.

    octobre 14, 2010 à 6:56

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s